| Accueil | Le Blog | SommaireBiographie | Bibliographie | Pages lyriquesManuscrits  | Galerie | Traductions
| Anthologie contemporaine  | Pages critiques sur la poésie modernePages critiques sur la prose | Cours et séminaires |

| Le Nouveau Recueil | De l'époque... | Informations | Rechercher | Liens | E.mail   |

 

bibliographie 

des ouvrages publiés par Jean-Michel Maulpoix

 

Livres 

Articles et conférences A consulter...

Poésie & Prose


"Locturnes , éd. Lettres nouvelles/Maurice Nadeau, Paris, 1978.

"Ce qui étonne chez ce jeune poète, c'est la "précipitation" (au sens chimique) d'une inspiration ailée dans l'ordonnancement d'une forme lapidaire, cristalline. Nul mot, nulle virgule à retrancher : nous sommes dans la perfection du dire, dans son mouvement comme dans son étendue, au plus proche du secret (et noué) à la grande table où s'orientent les horizons."

(Maurice Nadeau, extrait de la "quatrième" de couverture du livre.)


La Parole est fragile, Imprimerie de Cheyne, Le Chambon sur Lignon, 1981.

Des mots qu'il eût aimé écrire lui venaient à la tête, des phrases précieuses qui lui faisaient fête, réchauffant son coeur, sans rien nommer pourtant de façon précise. Ce n'étaient pas vraiment des signes, mais d'invisibles fils qui brillaient dans l'air, comme les oiseaux pourraient en transporter s'ils transportaient pour la becquée des vers luisants en pleine nuit

(extrait, p. 22).


Émondes, première éd. Solaire, 1981. Deuxième édition, revue et augmentée,  éd. Fata Morgana, Montpellier, 1986.

La poésie est partagée tout entière entre le désir du pays qui n'existe pas et le besoin du lieu commun : entre l'ailleurs et le poncif, ses deux génies contradictoires.

(extrait, p. 17)


Dans la paume du rêveur, éd. Fata Morgana, Montpellier, 1984, 72p.

Que savons-nous de la fenêtre grise où la nuit montre tout à coup son visage de faïence ? Lorsque mourir cogne à la vitre, la chambre est un coffret odorant de bois clair.

(extrait, p. 15)


Un dimanche après-midi dans la tête, P.O.L, 1984 

Une édition nouvelle (revue et modifiée) de ce livre a paru au Mercure de France en 1996 


Ne cherchez plus mon coeur,  P.O.L, 1986



Précis de théologie à l'usage des anges, dessins d'Alecos Fassianos, Fata Morgana, 1988.


Portraits d'un éphémère, Mercure de France, 1990.


Dans l'interstice, Fata Morgana, 1992.


Une Histoire de bleu, Mercure de France, 1992.

"Une histoire de bleu épouse le rythme de la mer, l'énigmatique régularité de la marée, l'étendue infinie, le mouvement ininterrompu, le lyrisme des vagues, la peur puis le repos résigné, la plénitude d'une pluie fine qui descend du ciel. Ce long poème explore nos désire d'infini : bleus sont la mer, l'écriture, Dieu, l'amour, la mort, et toutes nos chimères. Que cette poésie, comme les petits poèmes en prose de Baudelaire, est limpide à apprendre par coeur"

Catherine Portevin, Télérama, 25 novembre 1992 


L'Écrivain imaginaire, Mercure de France, 1994

"Dans un livre très intime, l'Écrivain imaginaire, Jean-Michel Maulpoix affronte le thème inépuisable de la création littéraire. Sous l'apparence policée d'un essai délicat et mélancolique, il creuse au plus secret d'un métier tabou et, à force d'humilité, en souligne l'aride magnificence."

Hugo Marsan, Le Monde, 23 juin 1994.


 
Un dimanche après-midi dans la tête, Mercure de France, 1996 (nouvelle édition)

"En 1984, paraissait Un dimanche après-midi dans la tête chez POL. Son auteur avait 32 ans. L'ouvrage, réédité aujourd'hui par le Mercure de France, nous permet de constater que le recueil n'a rien perdu de sa force. Maulpoix emprunte à Michaux le goût de la précision, de la phrase efficace, de l'image sans sensiblerie."

Laurent Lemire, La Croix, 28-29 janvier 1996.


Domaine public, Mercure de France, 1998. 

"Dans Domaine public, Maulpoix sort de sa réserve habituelle, et travaille à la manière des romanciers et des biographes sur ce matériau brut qu'est une vie. Ici, la sienne. Il fait sauter les barrières artificielles qui séparent l'écrivain, l'intellectuel et "l'homme"! Il pratique une sorte de nu intégral pudique, révélant avec le même frisson, la même intensité, l'enchevêtrement harmonieux de ses passions poétiques et de ses passions amoureuses."

Michèle Gazier, Télérama, 25 février 1998.


L'instinct de ciel, Mercure de France, 2000.


Chutes de pluie fine, Mercure de France, 2002.


Pas sur la neige, Mercure de France, 2004


Éditions à tirage limité


Voix blanches, manuscrit de poèmes tiré en sérigraphie, Association Triangle, Houilles, 1979 et 1980.


Limbes, L'Apprentypographe, Harnoncourt (Belgique), 1983.

Minuscules tombeaux, avec des dessins de Christian Gardair, Éditions Hautécriture, La Villedieu, 1987.


Recherche du soleil levant, Aquarelles de Christian Gardair, Fata Morgana, 1990.

Le Bouton de nacre, conte, éditions Nahu ja, gravures de Philippe Blanc, 1992.


Chemins de traverse, Encres d'Henri Michaux, La Maison des amis des livres, Paris, 1994.


Le Beau jour, photographies de Patrick Bogner et Stéphane Spach, éditions Le Bateau de papier, Strasbourg, 1994.


Au Pays de l'eau et du lézard blanc, Hanoï, 1999. 


Élégie de novembre, poème accompagné de photographies de Tzu Chen Chen, éd. TranSIGNUM, Paris, 2005.


Mélanges


La Matinée à l'anglaise, éd. Seghers, collection "Poésie", 1981.

L'expression "la matinée à l'anglaise", empruntée à Jean-Jacques Rousseau, désigne dans La Nouvelle Héloïse un après-midi de bonheur partagé par la société élective de Clarens (...) Il fallait détailler la substance de ce moment unique : il forme le noyau lyrique de cet ouvrage dont tous les fragments convergent vers une même transparence, pareille à une chambre d'échos.

extrait, p. 11.



Papiers froissés dans l'impatience, Champ vallon,1987.

Les Abeilles de l'invisible,  Champ vallon, 1990. 

Essais critiques


Henri Michaux, passager clandestin, Champ vallon, 1985.

Jacques Réda, le désastre et la merveille, Seghers, 1986.


La Voix d'Orphée, José Corti, 1989.

Léon Zack ou l'instinct de ciel,  La Différence, 1991.

La Littérature française depuis 1950, Hatier, 1991 (en collaboration)

La  poésie malgré tout,  Mercure de France, 1995

"Ce que montre Jean-Michel Maulpoix, c'est que l'incertitude et la dépossession sont le chemin à inventer de notre force véritable. Car on n'écrit pas pour marquer, un peu à la façon des lapins, le lieu d'un pouvoir ou d'une maîtrise. Et la poésie est la preuve -parfois criante, souvent voilée - que nous n'appartenons pas qu'à nous-mêmes."

Dominique Grandmont, L'Humanité, 2 février 1996.


« Fureur et Mystère » de René Char, Gallimard, 1996.

"Sa poésie est révélation de la poésie, poésie de la poésie", a écrit Maurice Blanchot de René Char. Dans un ouvrage synthétique, Jean-Michel Maulpoix se fait l'éclaireur d'une parole oraculaire, parfois obscure pour ceux qui répugnent au commerce des Pythies... Pédagogue appliqué, il livre les clefs d'un recueil situé au coeur de l'oeuvre du poète, puisqu'il contient l'expérience des années essentielles : celles de la guerre."

Thierry Bayle, Le Magazine littéraire, février 1996. 



Poétique du texte offert, E.N.S éditions, 1996 (en collaboration)

Henri Michaux, corps et savoir, E.N.S éditions, 1998 (en collaboration)

La poésie comme l'amour, Mercure de France, 1998. 

"Dans le travail de sape de Michaux, par exemple, ou dans l'homme "malade du langage" (...) qu'inventa Louis-René des Forêts, Maulpoix repère les cassures, les rythmes brisés, le moi insituable et pluriel, la conscience malheureuse du lyrisme contemporain... Il analyse justement ce qu'il nomme un "lyrisme critique", un lyrisme qui ne se laisserait pas enfermer, tel Narcisse, dans un monde à sa seule image;3

Patrick Kéchichian, "Le lyrisme, lieu vif de la poésie moderne", in Le Monde , 19 mars 1998.


Henri Michaux, peindre, composer, écrire, éditions Gallimard, 1999.

Du Lyrisme, éditions José Corti, 2000.

Le poète perplexe, éditions José Corti, février 2002.

Adieux au poème, éditions José Corti, mars 2005.

Ouvrages traduits en langue étrangère 


Compendio di teologia ad uso degli angeli, traduction d'Aurelio Valesi, Ed. Il Melangolo, Gênes, 1990.

Dans la paume du rêveur, traduction de Kaoru Udo, éditions France-Do, Tokyo, 1992.

La Voce di Orfeo, saggio sul lirismo, traduction de Paola Tomaselli, éditions Hestia, Milan, 1994.

Émondes, traduction de Kaoru Udo, éditions France-Do, Tokyo, 1995.

Une histoire de bleu, traduction de Kaoru Udo, Tokyo, 1999.

La Cabeza de Paul Verlaine, éd. Bassarai, Espagne, 2004

"Maulpoix es un nombre a tener pero que muy en cuenta. Por eso este leve anticipo nos sabe a poco. Miguel Casado lo presenta como un cruce entre el pliegue y la divagación. Nosotros lo vemos entre el diorama y el emblema. En el espacio europeo de la lírica Maulpoix se nos presenta no sólo como un poeta lúcido sino como un necesario pensador."

Jaime Siles, El cultural, 17/02/05


A matter of blue, éd. Boa, U.S.A, 2005

Traductions partielles



Extraits de Ne cherchez plus mon coeur et de Portraits d'un éphémère, traduits par Alexandra Oledzka-Frybesowa, in Wspolczesni Poeci Francuscy ktorych nie znamy, Pologne, 1994.


Extraits de Dans l'interstice, traduits par Andrew Rothwell, dans l'anthologie bilingue "The new french poetry", réalisée par David Kelley et Jean Khalfa, Bloodaxe Books editor, Newcastle.

Extraits d'Émondes, de Dans la paume du rêveur et de Dans l'interstice, choisis, présentés et traduits en portugais (Brésil) par Mário Laranjeira, dans l'anthologie Poetas de França Hoje, 1945-1995 publiée aux éditions de l'Université de São Paulo, Brésil, en 1996.



Extraits d'Une Histoire de bleu traduits par Camilla Gjorven, in Det naeres exotica, anthologie de poésie française contemporaine, Oslo, 1998

Extraits d'Une histoire de bleu, traduits par Dawn Cornelio, in Poetry, Chicago, oct-nov.2000.

Extraits d'Une histoire de bleu et de Domaine public, traduits par Giani d'Elia, in Nel Pieno Giorno dell'oscurità, Antologia della poesia francese contemporanea, a cura di Fabio Pusterla, ed. Marcos y Marcos, 480 p, automne 2000.

Extraits du Précis de théologie à l'usage des anges, et autres textes, parus dans la Petite anthologie de poésie française publiée par AnneStruve Debeaux aux éditions Schichosha à Tokyo. Avril 2001.

"Paciencia" y otros poemas, in Una Montana de voces, Antologia de poesia contemporanea de expresion francesa, par Jorge Najar, Embaja de Francia en Paraguay, 2001.

"Le ciel d'en-bas", extrait de Chutes de pluie fine, traduction en russe (Moscou). Automne 2001.


"Le marchand de couleurs", extrait d'Une histoire de bleu, traduction en anglais par Dawn Cornelio, dans la revue Poetry NZ 23, éditions Brick Row, Auckland (New Zealand) et Palm Springs (California, USA). Novembre 2002.


Choix de poèmes traduits en anglais sur le site Double room, journal of prose poetry. (2004)


Choix de poèmes traduits en anglais sur le site "The other Voices International Project" (2004)


 


Émissions radiophoniques (choix)



"Le Mal de la lumière", dans le cadre de la série "Les Poétiques", enregistré au Théâtre du Rond-Point, à Paris, le 28 janvier 1999, avec Daniel Mesguich, Julie Denisse, musiques créées par Bobby Rangell. Série d'émissions réalisées par André Velter et Claude Guerre.

Que peut la poésie ? Du lyrisme contemporain, Émission de Thierry Genicot, RTBF (Radio 1), le 23 septembre 2000 à 19h 10. Émission de 30'.

"Nouvelles de la poésie", avec Michel Deguy, Répliques, émission animée par Alain Finkielkraut, France culture, le 17 mars 2001

"Écrire la poésie", dans le cadre des Chemins de la connaissance, émission de Jacques Munier, France culture, le 7 mars 2005

Films

  • Promenade poétique dans le XXème siècle, entretien avec J.B.Para, CNED, 2001, durée 106 mn. Référence CNED : M V107 V

 Ouvrages à consulter

  • Christian DESCAMPS, Poésie du monde francophone, Le Castor astral, 1986.
  • Robert SABATIER, La poésie du XXème siècle, T. 3, Albin Michel, 1988.
  • Bruno GREGOIRE, Poésies d'aujourd'hui, Seghers, 1990.
  • Revue Moebius : Panorama de la poésie française contemporaine, Triptyque, Montréal, 1991.
  • Alain BOSQUET, Anthologie de la poésie contemporaine, Le Cherche-midi, 1994.
  • « Approche de Jean-Michel Maulpoix », Texte de Richard Millet, entretien avec Benoît Conort, in Revue Java, n°1, mai 1980.
  • André VELTER, Poésie studio, Poésie/Gallimard, 1999.
  • Michel JARRETY, Dictionnaire de poésie de Baudelaire à nos jours, P.U.F, 2001.

 

Études universitaires

  • Carole TOUTAIN, Ecrire l'éphémère, mémoire de D.E.A réalisé à l'Université de la Sorbonne nouvelle sous la direction de Madame Claude Debon, 1995.
  • Sabine WOLTERS, Une poétique de la couleur, mémoire de maîtrise réalisé à l'Université de Metz, sous la direction de Madame Jeanine Baude.
  • Nelly CARNET, Le lyrisme impersonnel dans "Un dimanche après-midi dans la tête", Mémoire de D.E.A réalisé sous la direction de Michel Collot à l'Université Paris X, 1996. 

 

Choix d'articles critiques

  • Bertrand VISAGE, "Lecture de la nuit", in La Quinzaine littéraire, mai 1978.
  • Benoît CONORT, "Retour du lyrisme", in La Quinzaine littéraire, n° 350, juin 1981.
  • Marc LE BOT, "Dans la paume du rêveur", in Nouvelle Revue française, avril 1985.
  • Gérard NOIRET, "Entre douceur et agressivité", in La Quinzaine littéraire, n° 479, février 1987.
  • Daniel DELAS et Tristan HORDE, "Jean-Michel Maulpoix", in Le Français aujourd'hui, n° 83, septembre 1988.
  • Gérard NOIRET, "Acide dans le plaisir", in La Quinzaine littéraire, n° 558, juin 1990.
  • Olivier BARBARANT, "Les Abeilles de l'invisible", in Nouvelle Revue française, n° 453, octobre 1990.
  • Yves LECLAIR, "Portraits d'un éphémère", in Ecole des Lettres II, n° 9, 1990-1991.
  • Richard MILLET, "Vers le défaut de poésie", in Accompagnement, éd. P.O.L,1991.
  • Gérard BOCHOLIER, "Une Histoire de bleu", in Recueil, n° 26, éditions Champ vallon, 1993.
  • Gérard NOIRET, "En quête d'un ailleurs improbable", in La Quinzaine littéraire, n° 615, janvier 1993.
  • Maurice NADEAU, "Un amoureux du langage", in La Quinzaine littéraire, 16 mars 1994.
  • Hugo MARSAN, "La Vie absente", in Le Monde, 24 juin 1994.
  • Jacques CELS, "L'Ecrivain imaginaire", in Le Mensuel littéraire et poétique, n° 223, Bruxelles, septembre 1994.
  • Guy GOFFETTE, "L'Ecrivain imaginaire", in Recueil, n° 31, juin 1994.
  • Pascal MAILLARD, "L'Ecrivain imaginaire", in Europe, octobre 1994.
  • Sarah LAWALL, "Une Histoire de bleu", in World litterature today, n°4, University of Oklahoma Press, Automne 1994.
  • Laurent LEMIRE, "Maulpoix, le retour du lyrique", in La Croix, 28 janvier 1996.
  • Brian EVENSON "La poésie malgré tout", in World Literature today, Autumn 1996.
  • Patrick KECHICHIAN, "Le lyrisme, lieu vif de la poésie moderne", Le Monde, 19 mars 1998.
  • Charles DOBZYNSKI, "Du lyrisme en circulation", Europe, n°828, avril 1998
  • Corinne BAYLE, "Domaine public" et "La Poésie comme l'amour", in Revue de Belles Lettres, GEnève, n°1/1998.
  • Gaspar HONS, "Jean-Michel Maulpoix, passeur et passager du poème", in Le Mensuel littéraire et poétique, n°260, Bruxelles, mai 1998.
  • Michel COLLOT, "Lyrisme et réalité", in Littérature n°110, 1998.
  • Catherine PORTEVIN, "Le Lyrique du quotidien", in Télérama, n° 2566, 17 mars 1999.
  • Eliane DAL MOLIN, Jean-Michel Maulpoix, in Sites, volume 3, issue 2, 1999.
  • Lucette FINAS, sur "L'Instinct de ciel", Nouvelle revue française, n° 555, octobre 2000.
  • Laure HELMS, "La couleur du rêve", sur Pas sur la neige, Nouvelle revue française, juin 2004.